Vendre ses produits du jardin

Vendre ses produits du jardin

Un complément de revenu en vendant ses surplus du jardin ? C’est possible, c’est légal et c’est facile !

Vendre ses produits du jardin génère beaucoup de questions et c’est bien normal :

  • Est-il possible de vendre ses surplus de fruits, légumes, fleurs, aromates et plantes sauvages du jardin lorsque l’on est amateur ?
  • Peut-on vendre ses confitures et conserves maison en tant que particulier ?
  • Peut-on vendre son miel ?​

… Quel statut faut-il avoir ? Ces revenus sont-ils imposables ? Concrètement on fait comment ?
On fait le point !

Vendre ses fruits, légumes, aromates et plantes sauvages du jardin

La loi est très simple !
Si : 

  1. votre jardin est accolé à votre habitation (principale ou secondaire)
  2. votre potager fait moins de 500m²
  3. cette activité n’est pas votre activité principale

Alors, oui, vous pouvez vendre vos fruits, légumes, aromates et plantes sauvages en tant qu’amateur, et vous n’êtes pas imposés sur les revenus perçus.
Vous voulez en être sûrs ? Voilà le lien vers le site du gouvernement : 
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F31725.

Si l’une de ces conditions n’est pas respectée, vos revenus sont imposés en tant que revenus agricoles.
Vous trouverez sur le lien ci-dessous des informations pour vendre vos récoltes en tant qu’auto-entrepreneur.
https://www.legalplace.fr/guides/vendre-legumes-auto-entrepreneurIl existe plusieurs façons de vendre vos fruits, légumes, aromates et plantes sauvages du jardin :

  1. Vous pouvez vendre vos récoltes directement au réseau LE JARDIN E(S)T LA RECETTE. Le réseau rachète de nombreuses variétés de fruits, légumes, aromates, fleurs et plantes sauvages séchées à ses Jardiniers Adhérents. Pour devenir Jardinier Adhérent il faut s’engager à travailler en suivant un Cahier des Charges rigoureux. L’adhésion comme Jardinier Adhérent est gratuite.
  2. Vous pouvez aussi installer un affichage (devant votre maison ou chez un commerçant du quartier) et vendre directement chez vous. Cette méthode à l’avantage d’être très simple, et nécessite peu de temps pour aller chercher ses clients. Vous serez par contre très dépendant du trafic devant chez vous …
  3. Vous pouvez faire du porte à porte ou vous installer au bord des routes. Cette méthode nécessite plus de temps mais vous permet d’aller vous faire connaitre en dehors de votre quartier.
  4. Vous pouvez vous enregistrer sur des plateformes de mise en relation entre particuliers. Votre jardin et vos produits seront alors visibles sur internet et les clients pourront prendre contact avec vous directement. A vous de voir ensuite avec lui les conditions de prix et de récupération des produits.

A noter : 
– pour pouvez tenter de vendre vos récoltes aux entreprises autour de chez vous. Certaines accepteront, mais la majorité demanderont une facture contre leur achat ce qui peut être bloquant en tant que particulier.
– pour vendre des produits sur les marchés, vous devez avoir un statut de professionnel (auto-entrepreneur, commerçant, agriculteur)​

Vendre ses produits du jardin

Vous voulez vendre vos confitures et conserves maison ?

Désolé les amateurs …  la vente de préparation alimentaires et de produits transformés, c’est-à-dire ayant subit une modification importante (comme la cuisson, la fumaison, la salaison, le marinage, assemblage …) est soumise à d’autres règles …
Vous devrez en effet déclarer l’ensemble des revenus perçus de ces ventes. Un statut professionnel adapté s’impose donc.

La fabrication de produits transformés peut présenter des risques pour la santé. Ils doivent donc être fabriqués dans des conditions d’hygiène et de qualité maitrisées. 
Les préparations à base de sucre ou de sel (comme les confitures, sirops, légumes lacto-fermentés) présentent peu de risques pour la santé, mais certains produits comme les compotes, les bocaux de légumes, les légumes marinés à l’huile et bien sur les préparations à base de viande peuvent présenter des risques d’intoxication graves voire mortels. Nous vous invitons donc à la plus grande prudence si vous décidez de fabriquer ces produits.
(Article intéressant sur les risques de la toxine botulique : https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/botulism#:~:text=Les%20toxines%20botuliques%20font%20partie,une%20paralysie%20respiratoire%20et%20musculaire. )

Vous voulez vendre votre miel ?

Avant de penser à vendre du miel, il faut déjà penser à installer des ruches 😉
Toute activité apicole est encadrée et doit se conformer aux lois en vigueur. Ainsi, que vous soyez un apiculteur amateur ou professionnel, il y a un certain nombre de démarches à effectuer pour installer votre première ruche…
Il vous faudra :

  1. vous enregistrer et obtenir un numéro NAPI et un numéro de SIRET
  2. faire une déclaration fiscale 
  3. faire une déclaration de ruchier
  4. tenir un registre de vos productions et ventes 

La chambre d’agriculture de votre département pourra vous renseigner sur toutes les démarches …

Une fois que vos ruches seront installées et que vous récolterez votre bon miel, vous pouvez tout à fait vendre votre miel : chez vous, à un distributeur ou un réseau LE JARDIN E(S)T LA RECETTE.
Ces revenus sont à déclarer ! 

vendre ses produits du jardin

Être jardinier adhérent, ça veut dire quoi ?

Être JARDINIER ADHERENT au réseau LE JARDIN E(S)T LA RECETTE, c’est avant tout être un JARDINIER RESPONSABLE, qui travaille selon des pratiques respectueuses de l’environnement, de la biodiversité et de la santé humaine.
Nos Jardiniers Adhérents travaillent leur jardin et leurs récoltes en suivant notre cahiers des charges et nos critères de qualité. Nous les accompagnons dans leur activité.

Concrètement, nos jardiniers adhérents :
– travaillent selon un mode de culture naturel, sans pesticides ni produits chimiques de synthèse 
– laissent s’épanouir sur leur terrain différentes variétés de végétaux pour encourager la régénération des sols et la biodiversité 
– ont une utilisation raisonnable des ressources naturelles (eau, électricité, ..)
– travaillent leurs produits dans un cadre propre et avec du matériel en bon état
– utilisent des produits de première fraicheur et proposent des produits de grande qualité

L’adhésion est gratuite et sans engagement ! Vendre ses produits du jardin n’a jamais été aussi simple.